(1 avis client)

20,00

Rupture de stock

Titre également disponible en téléchargement sur les plateformes de vente en ligne :

Blades Hockey – Play with fire

Règle numéro 1 : ne jamais regarder en arrière.
On dit de moi que je suis le joueur le plus coriace de la NHL.
La Bête du Nord-Est. Sur la glace et ailleurs.

En tant que capitaine des Boston Blades, j'ai passé des années à bosser très dur pour que l’équipe remporte la Coupe Stanley. Mais l’équipe de direction des Blades a eu une drôle d’idée : nous faire participer à une émission de télé-réalité.
L’objectif : attirer plus de fans.
Notre mission : partager nos vies avec des millions de téléspectateurs, et si possible, les trucs croustillants. Voire sordides.
Plutôt recevoir un palet dans les couilles que d’être sous le feu de ce type de projecteurs !
Je n’accepterai de signer ce foutu contrat qu’à une seule condition : que la reine des médias de la Nouvelle-Angleterre dirige les opérations. Holly Belliveaux Carter.
La femme qui me rend fou et dont le seul rire m’excite. Sans parler de ses lèvres. Et de son corps. La seule femme que j'ai jamais aimée.
Le problème ?
C'est mon ex-femme.
Règle numéro 2 : oublier la règle numéro 1.

1 avis pour Blades Hockey – Play with fire

  1. Le reflet des livres – withney

    Le patron de Charlie lui a lancé un ultimatum : soit elle se débrouille pour avoir un entretien exclusif avec le hockeyeur reconnu Duke Harrison, soit elle est virée. Au chômage. Elle n’a donc pas vraiment le choix, même si la mission s’avère mal partie ! Et pour cause, l’homme en question évite les médias, mais elle n’a pas dit son dernier mot ! Elle a huit jours pour le convaincre que les quelques lecteurs du petit journal Cambridge Tribune rêvent de tout connaître de ses exploits, autant sur la glace qu’en dehors ! Et tout ça en résistant à l’attirance incroyable qu’elle éprouve pour lui ! Facile, direz-vous ? Rien n’est moins sûr !
    C’est le troisième livre que je lis de cette auteure, et encore une fois, elle ne m’a pas déçue ! Dès les premières lignes, l’humour est à son comble, et j’ai ri, tellement ri ! Il suffit de demander à ma partenaire de blog Sandy qui reçoit de nombreux extraits et commentaires de mes lectures ! Ce livre est tellement bon pour le moral ! Mais il n’y a pas que de l’humour dans ce récit. Il y a aussi des doutes, de la remise en question de la part des personnages, de la tension entre eux, une alchimie immédiate (ou presque !). J’aime toujours autant la plume de Maria Luis qui montre d’autres facettes de ce qu’elle est capable de faire avec ce livre !
    Charlie, j’ai eu énormément de bonnes surprises à son sujet ! Déjà, elle a un humour de fou qui m’a conquise et fait mourir de rire ! Et puis, chose surprenante que l’on voit rarement : c’est une ancienne hockeyeuse ! Non professionnelle, mais c’est rare pour une femme dans les romans, et j’ai adoré ça ! C’est une amie géniale, mais aussi une femme avec des doutes. Si elle ne se plaint pas de son physique sportif, ses cuisses larges, elle pense qu’elle ne correspond pas à ce qui est « attirant » pour un homme, et ses rares relations passées la confortent dans son idée. Elle m’a touchée sur ce point, et je voulais la serrer dans mes bras pour lui dire qu’elle est belle quoiqu’elle pense ! D’ailleurs, j’en profite, vous êtes toutes belles, peu importe votre apparence, vous êtes belle ! Ne vous dévalorisez pas !
    Et puis, nous avons Duke Harrison. Gardien de but de son équipe de hockey, sa carrière semble se dégrader chaque saison. Très discret sur sa vie privée, il n’avait pas prévu de tomber sur cette journaliste au culot incroyable et à la répartie bien cherchée ! J’ai beaucoup aimé cet homme plus vulnérable qu’on le pense au premier abord. Il a des raisons d’être ainsi, ne pas mélanger le travail et le plaisir, de garder sa vie pour lui. Il m’a touché, on sent beaucoup de doutes, certaines douleurs en lui, ce qui rend cette star bien plus accessible !
    En conclusion, cela a été une superbe lecture et j’ai vraiment adoré plonger dans l’univers du journalisme et du hockey ! Charlie et Duke sont tous les deux géniaux à leur façon, attachants. L’histoire se lit très facilement, je l’ai fini en une journée à peine ! Je pense craquer bientôt pour les tomes suivants ! Maria Luis ne cesse de me surprendre !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Création de site internet