MARYLISE


Alors qu’elle avait une douzaine d’années, on offrit à Marylise un grand et magnifique livre de 700 pages. Or, la lecture et Marylise n’étaient pas encore amies. Aussi, bien que consciente de la valeur du cadeau, Marylise ne sauta-t-elle pas de joie. Pourtant, elle finit par tourner la page de couverture et commença à lire ce qui s’apparentait à ses yeux à une encyclopédie intitulée « Autant en emporte le vent ». C’est ainsi que naquit une passion. Marylise se mit alors à lire tout ce qui lui tombait sous la main : romans historiques, sentimentaux, policiers… issus d’auteurs éminemment célèbres mais aussi d’illustres inconnus. Ce n’est que de nombreuses années plus tard qu’elle découvrit le monde de l’imaginaire. Ce fut un tel coup de foudre qu’elle souhaita s’investir à son tour et révéler au monde des lecteurs, l’univers dans lequel son imagination errait. C’est ainsi qu’elle devint auteur.