Jean-Frédéric Jung


Photo de Jean-Frédéric Jung

Jean-Frédéric JUNG a deux yeux, comme tout monde ; sauf qu’ils ne voient pas la même chose, et même qu’ils s’opposent. L’un, effrontément pessimiste, porte sur l’humain un regard critique, très critique, alors que l’autre, obstinément optimiste, y recherche le meilleur. De cette dualité, il ressort une écriture à deux faces, l’une primant l’autre suivant son humeur du moment. Au recto l’ironie, l’humour noir, voire le cynisme, au verso le sentiment, le goût du beau, l’élégance, voire le transcendant. De ses rencontres, ses écrits se moquent avec méchanceté, et même avec cruauté, ou bien les remercient et les célèbrent.

Jean-Frédéric JUNG est entraîneur C.S.O (Concours de Saut d’Obstacles) pour des scolaires et étudiants, principalement des filles — une spécificité de l’équitation. Ses journées sont consacrées à ses étudiants pour un double objectif : le plus haut niveau possible à cheval et dans les études. La nuit, cet insomniaque écrit.

Publications Alter Real

Pied à Terre

Un cavalier qui promène son cheval sur un chemin de campagne assiste à la confrontation entre une croix en fer forgée, symbole du christianisme, et une fée athée très espiègle. Une discussion théologique endiablée va s’en suivre. (voir plus)

Récompense

Pourquoi est-ce que les cavaliers s’obstinent à pratiquer l’équitation malgré les risques de chutes, les fractures, les rigueurs de l’hiver, tous les impondérables qui font de l’équitation un sport pas tout à fait comme les autres ? (voir plus)